Apprendre Swift à partir d'Objective-C

Introduction

Dans cette série d'articles, nous allons voir quelques-unes des différences présentes entre Swift et l'Objective-C. Ce tutoriel est plus approprié à ceux connaissant déjà l'Objective-C (au moins ses bases) et qui veulent connaître quels sont les équivalents avec Swift.

Les commentaires et les suggestions d'amélioration sont les bienvenus, alors, après votre lecture, n'hésitez pas. 2 commentaires Donner une note à l'article (5).

Article lu   fois.

Les deux auteur et traducteur

Traducteur : Profil Pro

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Le typage de Swift est plus sûr

Je pense que c'est ce à quoi Apple voulait faire allusion quand il disait que Swift était moins sujet aux erreurs : dans Swift, les collections telles que les tableaux, les dictionnaires ont besoin d'avoir un type d'éléments spécifié. Ils n'acceptent que des opérations avec des objets de ce type. En Objective-C, dans une même collection de type tableau ou dictionnaire, vous étiez capable de mélanger des objets de différents types.

Ce type de vérification dans Swift permet d'être certain que la collection ne contient que des objets du type spécifié à la place d'avoir à vérifier si l'objet est d'un certain type avant de pouvoir l'utiliser comme vous aviez eu à le faire, de temps à temps, avec Objective-C.

II. La syntaxe est plus naturelle et concise

Alors qu'il est pénible d'apprendre un nouveau langage de programmation, la syntaxe de Swift est facile à lire et à comprendre. C'était ma première impression durant mon apprentissage de la syntaxe de Swift.

Ou peut-être que c'est juste Objective-C qui est verbeux.

Par exemple, pour déclarer une variable, vous écrivez :

 
Sélectionnez
var myVariable = 10

Ou

 
Sélectionnez
var myVariable = some text

Ce qui est plus facile à comprendre pour un non programmeur.

De même, pour définir le type de retour d'une fonction, vous utilisez une flèche comme ce qui suit :

 
Sélectionnez
func myMethod -> Int
{
}

Comme vous le verrez dans les prochains articles, quand nous faisons quelques comparaisons, Swift est un plaisir à lire.

III. Plus besoin de point-virgule

Alors qu'il était naturel pour moi d'écrire des points-virgules à la fin de mes instructions, parce que dans d'autres langages de programmation c'est la même chose, j'ai vite réalisé que les non-programmeurs trouvaient cela pénible de se rappeler à le faire.

Avec Swift, vous n'avez pas à terminer vos instructions avec un point-virgule ; à la place, vous débutez une nouvelle ligne.

IV. Plus de fichiers d'en-tête et de fichiers d'implantation

En Swift, une classe est un fichier unique. Elle ne nécessite pas un fichier d'en-tête et d'implémentation.

Ce n'est pas particulièrement difficile à comprendre pour un débutant qui a le déclic, mais je me rappelle d'avoir eu plusieurs fois à expliquer à des gens les différences et le but des fichiers .h et .m ainsi qu'à quel endroit déclarer chaque élément.

V. Pour les débutants

Jusqu'à maintenant, avec ma courte expérience en Swift, je peux comprendre pourquoi Apple dit que ce langage de programmation est plus facile pour les débutants. Je n'ai rien de mal à dire à ce sujet, parce que je n'ai pas passé assez de temps, ni développé beaucoup de choses avec ce logiciel. Cependant, je garde à l'esprit que c'est un travail en cours et je suis optimiste : je pense qu'il sera adopté par les développeurs.

Passons à la partie 1 et explorons les différences avec les variables, les classes, les méthodes et les propriétés dans Swift !

VI. Remerciements Developpez

Nous remercions, Chris Ching, de nous avoir aimablement autorisé à publier son article. Cet article est une traduction autorisée dont le texte original peut être trouvé sur codewithchris.com. Nous remercions aussi Sirus64 pour sa traduction, LeBzul pour sa relecture technique ainsi que Milkoseck pour sa relecture orthographique.

VII. Apprendre Swift à partir d'Objective-C

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2014 Chris Ching. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.